Pages Stephane Delaroche

Textes des albums de Matioszek

écoutez les titres en mp3

(Tous droits réservés)

Note :
Stephane Delaroche n'a pas
participé à toutes les chansons, ses textes sont classés en premier.

+ Le texte "Et récicroquement",45 tours sorti la meme année chez WIP record.

mat3-jpg.jpg (15748 octets) Sommaire textes
 

Un coup au cœur
(Texte : Stephane Delaroche / Musique : David Woods Hill)

Là sur la scène

Je chante pour toi

Qui rêve et qui aime

La musique autant que moi

Les mélodies

Les mots, les idées

N’ont qu’une envie

C’est pouvoir te donner

Un coup au cœur

Libérateur, révélateur pour toi

Un coup au cœur

Evocateur, révélateur en soi

Jour après jour

Au fil des concerts

Le jeu de l’amour

Réinvente le mystère

Dans les lumières

Quand la magie existe

J’ai sous les paupières

Des larmes qui ne sont pas tristes

Un coup au cœur

Libérateur, révélateur pour toi

Un coup au cœur

Evocateur, révélateur en moi

 

 

Lucie
(Texte : Stephane Delaroche / Musique : Thierry Matioszek)

Lucie, Ô ! Lucie

Tu fais ce que tu veux

Je fais ce que je veux

Tant mieux

Lucie, Ô Lucie

Dans ces instants fragiles

Les mots sont inutiles, futiles

Mais aujourd’hui tu reviens

Tout va bien

L’ennui s’est installé

Dans le salon démodé

Les néons de la ville

Manquaient au ciel de tes cils

Les matins parisiens

Dans une brume bleue

Le monde sous la main

Les vieux rêves dans les yeux

 

 

Je n’imagine pas ma vie demain
(Texte : Stephane Delaroche / Musique : Thierry Matioszek)

Au fond de mon regard

Derrière mes lunettes noires

Je garde encore notre secret

Le point de non-retour

N’arrive pas qu’en amour

On a le droit de tout changer

Je m’en tiens au présent

Un peu comme un enfant

Je n’imagine pas ma vie demain

Tu sais les souvenirs

Ça ne fait que vieillir

Je fais confiance à mon destin pour demain

La vie au jour le jour

C’est comme un long discours

Qui ne te lasserait jamais

Les envies les conquêtes

Qui rêvent dans ma tête

Une vie pour elles n’est pas assez

Le chemin de mon cœur est de toutes les couleurs

Il n’a jamais connu de regrets, jamais

Je te suis, je t’emmène

Je t’aime comme je m’aime

Et ça n’est pas prêt de changer, de changer

 

 

L’enfant vieux
(Texte : Stephane Delaroche / Musique : Thierry Matioszek)

L’enfant vieux

A vraiment le visage

De tous ceux qui n’ont pas d’âge

L’enfant vieux

Ne parle pas souvent

Il chante plutôt en riant

Il dit :

De soleil, de mer et d’infini

Nourris ta vie

De soleil, de mer et d’infini

Nourris ta vie

L’enfant vieux

N’a pas de besoin

Si tu tombes

Il te tendra la main

L’enfant vieux

A gardé la fraîcheur

De celui qui a vaincu sa peur

Il dit :

De soleil, de mer et d’infini

Nourris ta vie

Oh ! il dit :

De soleil, d’amour et d’infini

Nourris ta vie, ta vie

L’enfant vieux

Vit avec les étoiles

Là où rien n’est vraiment bien ni mal

L’enfant vieux

Que rien ne dérange

Vit sa vie comme les eaux du Gange

Il dit :

De soleil, de mer et d’infini

Nourris ta vie

Oh ! il dit :

De soleil, d’amour et d’infini

Nourris ta vie, ta vie

De soleil, de mer et d’infini

Nourris ta vie

 

 

Et réciproquement
(Texte : Stephane Delaroche / Musique : Thierry Matioszek)

Vivre à sa fenêtre

En se regardant passer dans la rue

Et réciproquement

Et réciproquement

Etre naturel tout en faisant semblant d’être naturel

Et réciproquement

Et réciproquement

Vivre comme un homme en gardant le cœur d’un enfant

Et réciproquement

Et réciproquement

Vivre à la campagne tout en aimant la ville en même temps

Et réciproquement

Et réciproquement

Etre sur son vélo et descendre pour se regarder pédaler

Et réciproquement

Et réciproquement

Se faire plaisir tout en faisant plaisir en même temps

Et réciproquement

Et réciproquement

Gagner sa vie sans la perdre un seul instant

Et réciproquement

Et réciproquement

Aimer aujourd’hui et savoir le conjuguer à tous les temps

Et réciproquement

Et réciproquement

Savoir regarder sans jamais oublier de tout écouter

Et réciproquement

Et réciproquement

Tenter en chantant d’avoir le sens et le son en même temps, temps temps

Et réciproquement

Et réciproquement

Croire au cinéma aussi fort qu’on croit à la vie

Et réciproquement

Et réciproquement

Aimer la campagne tout en vivant la ville en même temps

Et réciproquement

Et réciproquement

Etre sur son canoe plonger pour ne pas se regarder ramer

Et réciproquement

Et réciproquement

Pouvoir en même temps se trouver au four aussi bien qu’au moulin

Et réciproquement

Et réciproquement

Vivre tour à tour son rêve ou sa vie selon le temps

Et réciproquement

Et réciproquement

Garder le sourire que ce soit le meilleur ou le pire

Et réciproquement

Et réciproquement

 

 

You
(Texte : Stephane Delaroche & Matioszek / Musique : Thierry Matioszek)

You, standing by the fireside

Horses and dogs in your mind

You’re dreaming of the country

You, smiling at the sweet sunrise

I will keep you by side

And go there, to the country

 

 

Mirabelle et Mélusine
(Texte : Stephane Delaroche & Matioszek / Musique : Thierry Matioszek)

Mirabelle, n’en finit pas d’être belle

Elle a pourtant trois cents ans

Ce n’est qu’une enfant

Mélusine est restée dans la cuisine

Elle fait pour le Prince charmant

Un gâteau géant

A cinq heures le Prince apparaît

Chevauchant son blanc destrier

Mirabelle dans sa robe de dentelle

Ne sait vraiment plus quoi dire

On la voit rougir

Mélusine qui n’a plus la taille fine

Charme désespérément le Prince galant

  • Oh bonjour Monsieur Dieudonné
  • - Bonjour Mesdemoiselles
  • Voulez-vous prendre un peu de thé, avec ou sans sucre ?
  • - Avec plaisir ! …

 

When your heart says so
(Texte Français de  Stephane Delaroche / Musique : Thierry Matioszek)
(Traduction Anglaise C. K. Murray III)

They say the higher you climb

The farther you will fall

Like a landslide, woo

I fell for you

They say road of excess

To wisdom it will lead

It leads to you

I ain’t no fool

When your heart says so

Come on let it go

Let it flow, show, blow, snow …

They say the more that you have

The more you have to lose

Well if I have you

What can I lose

They say nothing last forever

Everything must die

I took my chance

Bet on romancing

 

Ne dis pas (Pour l'instant)
(Texte et Musique  : Thierry Matioszek)

Ne dis pas tout le temps

J’ai peur de ci j’ai peur de ça

J’ai peur de tout souvent j’ai peur de toi

Ce n’est pas ça, l’important

Le temps s’écoule et tu verras

Il changera tout ça

Pour l’instant

Tu vas tu viens tu ne sais pas

Pour l’instant

On se contente de ce qu’on a

Pour l’instant

Tu préfère dire que tu ne vois pas

Pour l’instant

Peut-être est-ce moi qui ne comprends pas

Ne fais pas tout le temps

Semblant de ci semblant de ça

Semblant pour qui surtout semblant pour toi

Ce n’est pas ça l’important

Le temps s’écoule et tu verras

Il changera tout ça