Pages Stephane Delaroche - Bio


Biographie de Stéphane Delaroche

A partir de 1969 nombreux voyages à Londres dans le swinging London. Fréquentation régulière de clubs comme le Marquee.

1970 rencontre avec Eddie Rabin, clavier de Magma, lors d'un concert au Rock' n' Roll Circus à Paris.

Une amitié se crée et de nombreuses chansons naissent de cette complicité.

Eddie quitte Magma et rejoint le groupe Calcium produit par Bernard St. Paul, chez Pathé Marconi.

C'est là, rue Balzac, le futur EMI, qu'Eddie et moi continuons à écrire et composer.

Un jour, il me présente un chanteur, Patrick Roche, qui veut former un groupe de rock et cherche un parolier, Eddie le convainc et à partir de ce moment-là, travail à St. Maur-des-Fossés chez Patrick. Tous les jours, sans relâche et nous finissons par sélectionner douze titres.

Toutes les musiques sont de Patrick Roche sauf une chanson "Le cavalier des vagues" dont la musique est de Didier Batard. J'en écris les paroles.

Dominique Perrier assure tous les arrangements. Il en ressort un disque élaboré mais qui n'a pas encore de "marché".

Eddie et moi allons d'éditeurs en éditeurs mais sans succés. Nous n'étions pas dans le "moule" radiophonique de l'époque.

Eddie rentre au USA.

En 73 et 74,  deux séjours chez Eddie Rabin avec qui j'écris de nombreux titres.

Durant le deuxième séjour, Eddy Rabin jouait dans le célèbre club "Catch a rising star", club que l'on peut voir dans le film Fame. Sur la proposition d'Eddy,  j'y chante à plusieurs reprises des chansons écrites par Eddy et lui-même ainsi que quelques grands classiques de Gainsbourg et Brel.

Pendant l'enregistrement de "La valise de rêve" l'album de Roche, je me lie d'amitié avec le guitariste du groupe, un Anglais: David Woods-Hill.

Ce dernier était en train de travailler avec un chanteur : Thierry Matioszek, pour la conception d'un album. Il me présente, tout se passe bien, départ pour Toulouse, studio Condorcet. Je n'écris que la moitié des textes car l'album était déjà bien avancé. J'essaye d'y instiller un peu de rock, mais ce dernier reste quand même un disque de varietés.

Produit par WIP production, un battage médiatique est fait autour de cet album qui se solde par un échec.

WIP nous propose, à Thierry et moi, d'enregistrer au Château d'Hérouville, lieu mythique où ont enregistré Bad Company, T-Rex, Elton John, David Bowie, Iggy Pop. C'est d'ailleurs lors de la visite du château que j'ai eu l'occasion de déjeuner et discuter avec David Bowie qui venait d'y enregistrer HEROES et The IDIOT pour Iggy Pop.

Le concept de l'album était simple, nous avions le studio à notre disposition 24 h sur 24 et, Thierry et moi, nous invitions des musiciens à la création de ce nouvel album. Celui-ci est un peu plus "Rock" mais reste quand même sanglé dans la carcan des producteurs et autres chaînes de radio (il n'y avait pas la bande F.M.).

Succès d'estime, considération du "millieu" mais l'album n'a pas le retentissement escompté bien qu'il comporte de nombreux titres de qualité et de très bons musiciens.

Je continue à travailler avec Thierry et, à ma grande surprise, WIP craque sur un titre : "Et réciproquement". Thierry, compositeur et pour moi les paroles.

Mais cette fois un personnage avec qui j'avais déjà travaillé était là au studio Ferber : Dominique Perrier. Il avait fait les arrangements du titre, incroyable, presqu'un big band, cuivres etc. C'était formidable et cet arrangement demandait à Thierry une vraie performance vocale tant le rythme était fou. Ce simple n'a pas eu le succès escompté, mais quel plaisir de l'écouter même aujourd'hui.

Que faire ? Je propose un album concept : "Rainy night in Clichy", en anglais pour le marché international. L'histoire est simple : l'errance d'un type sur le boulevard du sexe à Paris par une nuit de pluie, tout sur une musique violente à souhait ... j'avais atteint mon but, je venais de réaliser avec Thierry un album de ROCK !!! Cette album a été réalisé à Ferber et, comme Christophe (Bevilacqua) enregistrait en même temps, nous sommes devenus amis et j'ai commencé à écrire des titres (une dizaine) pour son nouvel album "Le beau bizarre". Mais j'ai eu une altercation avec le producteur et, avec regret, j'ai quitté le projet.

Je me remets au travail avec Thierry et naîtra de cette nouvelle collaboration un album enregistré en Angleterre dans le Kent. Celui-ci est le pendant de Rainy night's Henry Miller, c'est l'album Fitzgéraldien, le luxe, l'extravagance, le look, les mannequins, les boîtes, nuit blanche, Ardisson...

Mais un événement va arriver : la naissance de ma fille Emma. Cette naissance va avoir une influence très forte sur moi et je décide de quitter le métier, sans regret, j'avais assouvi tous mes rêves d'adolescent.

Je suis depuis lors professeur de français langue étrangère dans une Fondation implantée sur tous les continents.


2005, j'ai sollicité Dominique Perrier et nous avons fait ce titre - groove dance – "Night gossips" (encore en maquette)...

Stéphane Delaroche

LYRICS/TEXTES ] LIENS / LINKS ] News ] MP3 Rainy ] Livre d'or ] MP3's ] Emma ] Eddie Rabin ] Textes Inédits ] Night Gossips ] [ Bio ] Charles Kephart Murray III ] Michael Burger ]

Accueil ]